Identifiez vos échantillons

Les méthodes de classification permettent de discriminer vos données en différentes familles. Ainsi, il devient possible d’identifier de nouveaux échantillons sans aucun a priori.

Exemples d’application.

Identifier la provenance d’un vin inconnu.

Il existe un grand nombre de paramètres permettant d’analyser les vins : la masse volumique, la densité, le titre alcoométrique volumique, l’acidité totale, le pH…

Au lieu d’analyser ces différents paramètres séparément, la chimiométrie permet d’étudier simultanément tous ces facteurs pour un grand nombre d’échantillons. Selon la méthode choisie, des similitudes peuvent ressortir entre les échantillons et nous permettent de déduire plusieurs classes.

Dans notre exemple, les classes sont directement assimilées aux différentes provenances géographiques. À partir de ces classes, il est possible de déterminer l’origine d’un vin inconnu simplement en mesurant ses paramètres physiques.

Détecter les contrefaçons de médicaments.

L’identification d’un médicament contrefaits peut être facilement réalisée en employant la spectroscopie et les méthodes chimiométriques, sans besoin de connaissances a priori sur l’échantillon suspecté.

Une base de données est créée à partir des spectres correspondant aux médicaments sains. Cette base de données sera la classe des échantillons connus. L’emploi de méthode de classification permet de comparer rapidement et de manière fiable le spectre d’un médicament suspect avec la base de données. Si le spectre ne peut pas se projeter dans la classe des échantillons connus, l’échantillon suspect est une contrefaçon.

Notre offre de services