Cartographiez vos échantillons

En s’appuyant sur l’imagerie hyperspectrale, l’objectif des cartographies est de retirer un maximum d’information sur la composition d’un échantillon. Le champ d’application est très vaste et varie selon les disciplines et les échelles.

Exemples d’application.

Déterminer la composition d’un échantillon.

Dans plusieurs domaines, l’imagerie hyperspectrale permet d’acquérir des représentations recelant plus d’information que de simples images acquises au microscope optique. En effet, les gammes spectrales étudiées dépassent le champ du visible et donnent accès à l’identité structurelle d’un échantillon.

Réaliser l’image hyperspectrale d’un échantillon consiste à quadriller ce dernier afin d’acquérir un spectre en chaque point de la surface à analyser.

Ensuite, en étudiant les spectres générés à l’aide de techniques chimiométriques, il est possible de tirer différentes informations sur l’échantillon observé, dont les différentes espèces présentes. Nous pouvons donc déduire la structure de l’échantillon.

Contrôler l’homogénéité d’un comprimé.

Dans la fabrication des médicaments distribués sous forme de comprimés, l’homogénéité du mélange de poudre est un aspect fondamental, notamment afin de pouvoir libérer convenablement le principe actif.

En reprenant les principes d’imagerie hyperspectrale employés pour déterminer la composition d’un échantillon, les techniques chimiométriques permettent de distinguer différentes espèces présentes du la surface étudiée.

Il s’agit ensuite d’observer s’il existe ou non des agrégats importants au sein de la poudre qui constituera le comprimé. Si c’est le cas, cela remet alors en cause l’homogénéité de la poudre étudiée.

Notre offre de services